La Baronne de Saint-Martin en l'Ile de Ré

Intrigues, bel esprit et belles lettres sous la Régence !

Dans un très bel hôtel de Saint-Martin-de-Ré, une chambre... Une chambre comme ultime vestige d'une Baronnie conquise de haute lutte par une femme au destin exceptionnel qui ne craignait d'affirmer, dans ses "Maximes et pensées inédites", que "la fin de vie est bien triste, le commencement est rien et le milieu est un orage presque continuel".

Eclair de lucidité d'une femme enfermée de force dans un couvent pendant vingt-deux années, rendue non sans mal à la liberté après que son père eut l'amabilité de trépasser, et qui parvint à trouver caresses et voluptés dans le lit de Philippe d'Orléans, Régent du Royaume sous la minorité de Louis XV, ainsi que dans celui de son principal ministre, par ailleurs Cardinal. Ce dernier eut toutefois l'idée saugrenue de décéder assez rapidement après avoir pris ses hautes fonctions. Elle subira plus tard le désagrément d'être emprisonnée à la Bastille avec Voltaire comme voisin de cellule.

Son salon, l'un des plus emprunts de l'esprit des Lumières et des plus prisés de Paris, recevait avec la plus grande des assiduités les meilleurs écrivains de l'époque: Marivaux, Montesquieu, l'Abbé Prévot, Marmontel, Fontenelle... Romancière à succès, Madame de Tencin, car il s'agit bien de celle dont nous nous entretenons, prolongeait non sans délectation ses conversations de salon sous une plume des plus remarquables. Une personnalité haute en couleur dont on ne saurait se priver de s'attarder sur ses multiples facettes à l'occasion d'une promenade des plus XVIII ème !

Durée : 1 heure 15

Point de départ : Office du Tourisme de Saint-Martin-de-Ré

Tout public

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
Suivez-nous sur :
Douce France - Charles Trenet
00:00 / 00:00